Une spiritualité scoute ?

mardi 21 juin 2011
par  jabiru

" Les grands mouvements religieux dans le monde ont été provoqués par le souffle de l’Esprit. Il y a l’esprit bénédictin, l’esprit dominicain, l’esprit franciscain, l’esprit des compagnons de Jésus, l’esprit des maristes, etc... Mais il y a et il doit y avoir l’esprit scout, car le scoutisme est, lui aussi, une spiritualité "

(Chanoine Cornette. Éditorial du Bulletin de Liaison (BdL) N°9, octobre-novembre 1930 : " La formation à l’esprit scout dans la troupe ").

" Notre scoutisme vaudra ce que vaudra son esprit. L’esprit scout est pour lui ce que l’âme est au corps. Sans doute, il faut soigner le corps : la technique, les sorties, les campements, tout ce qui intéresse le garçon, le rend débrouillard, lui donne du cran, en fait un homme. Mais l’âme, l’âme scoute, voilà ce qu’il importe de ne pas négliger ! ... Que serait le plus beau des corps s’il n’est pas le tabernacle de la plus belle des âmes ? "

(Chanoine Cornette. Éditorial du BdL N° 9, octobre-novembre 1930 : "La formation à l’esprit scout dans la troupe")

" Le scoutisme n’est pas seulement une méthode d’éducation dont il est indispensable que nous connaissions le mécanisme, c’est au surplus une spiritualité authentiquement catholique, une forme de vie librement choisie par nos garçons, tout orientée vers le dévouement et le don de soi, et comme conséquence vers la pratique des vertus fondamentales qui sont à la base du scoutisme : la Loyauté et la Pureté. Le scoutisme est une manière de concevoir et de pratiquer la Loi de 1’Evangile, une façon d’envisager les problèmes que pose l’existence, aussi bien dans notre vie individuelle que dans notre vie familiale et sociale... "

BdL N° 15, p 1.

Nota Bene : Baden-Powell affirma publiquement que c’était cet esprit qui réalisait le mieux l’idéal de l’esprit scout qu’il avait rêvé en fondant le mouvement scout (rapporté par le père Gilbert Livragne, aumônier du groupe scout du collège Massillon). Baden-Powell aurait dit ainsi à propos du Scoutisme catholique "qu’il était la meilleure réalisation de sa propres pensée". Mais cette phrase prononcée par oral est plus souvent répétée que citée avec ses références précises. Ainsi le Père pasty (S.J.) a témoigné en 1986 que plusieurs chefs l’ont entendu lors d’un grand Rallye à Lyon, où Baden-Powell était présent.

Quand à la phrase "Le Scout est avant tout un croyant..." souvent reprise depuis les publications belges de la FSC (cf. par exemple "Citée Chrétienne" du 5 avril 1934). Son origine la plus lointaine semble bien être la "Master Gazette" des Scouts BP de Belgique (pp.16 à 18) parue en janvier 1920. Dans cet article le RP. Jacobs S.J., Aumônier Général de la FSC (de 1923 à 1931, et membre du Comité Mondial), évoque "un souvenir personnel où B.P. Lui-même lui a fait la déclaration que voici : "Le Scout est avant tout un croyant ; je répudie tout scouting qui n’a pas la religion à sa base".


Agenda

<<

2014

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930