Les Papes s’adressent aux scouts

vendredi 20 juillet 2012
par jabiru

A l’occasion du centenaire du scoutisme, le 22 juin 2007, le Pape Benoît XVI a adressé un message au Cardinal Ricard, Président de la Conférence des évêques de France.

 

Le 1er août 2007 marquera le centième anniversaire de l’ouverture, sur l’île de Brownsea, en Angleterre, du premier camp scout, organisé par Lord Baden-Powel.
À cette occasion, toutes les personnes, jeunes et adultes qui, dans le monde, ont un jour prononcé la promesse scoute seront invitées, individuellement ou en groupe, à la renouveler et à poser un geste en faveur de la paix, soulignant ainsi combien la vocation d’« artisan de paix » est liée à l’idéal scout.

Depuis un siècle, à travers le jeu, l’action, l’aventure, le contact avec la nature, la vie d’équipe et le service des autres, une formation intégrale de la personne humaine est offerte à tous ceux qui rejoignent le scoutisme. Fécondé par l’Évangile, le scoutisme est non seulement un lieu de croissance humaine vraie, mais aussi le lieu d’une proposition chrétienne forte et d’une véritable maturation spirituelle et morale, ainsi qu’un authentique chemin de saint sainteté ; il sera bon de se rappeler, comme le soulignait le Père Jacques Sevin, sj, fondateur du scoutisme catholique, que « la sainteté n’est d’aucun temps ni d’aucun uniforme particulier ». Le sens des responsabilités qu’éveille la pédagogie scoute conduit à une vie dans la charité et au désir de se mettre au service de son prochain, à l’image du Christ serviteur, prenant appui sur la grâce que le Christ donne, en particulier à travers les sacrements de l’Eucharistie et du Pardon.

Avec toutes les personnes qui, dans votre pays, ont bénéficié d’une structure scoute, que ce soit chez les Scouts et les Guides de France, chez les Scouts et Guides d’Europe, ou encore chez les Scouts et les Guides unitaires de France, je me réjouis que, depuis l’appel lancé en 1997 par mon prédécesseur à plus d’unité dans le scoutisme catholique, des collaborations puissent se réaliser, dans le respect des sensibilités de chaque mouvement, en vue d’une plus grande unité au sein de l’Église.
En effet, les cadres du scoutisme se rappelleront qu’ils ont, avant tout, à éveiller et à former la personnalité des jeunes qui leur sont confiés par les familles, éduquant à la rencontre avec le Christ et à la vie en Église. Il est aussi important que se manifeste et que se développe, entre les scouts et entre les différents mouvements, la « fraternité scoute », qui fait partie de son idéal initial et qui constitue, notamment pour les jeunes générations, un témoignage de ce qu’est le Corps du Christ, où, selon l’image de saint Paul, tous sont appelés à remplir une mission, à la place qui est la leur, à se réjouir des progrès des autres et à soutenir leurs frères dans l’épreuve(cf. 1 Co 12, 12-26).

Je rends grâce au Seigneur pour tous les fruits que, au long de ce siècle, le scoutisme a portés. Avec toute l’Église, je fais confiance aux différents mouvements, Scouts de France, Scouts et Guides d’Europe, Scouts et Guides unitaires de France, afin de poursuivre la route, dans un soutien de plus en plus fort entre les mouvements, et de proposer aux garçons et aux filles d’aujourd’hui une pédagogie qui forme en eux une personnalité forte, fondée sur le Christ et désireuse de vivre des idéaux élevés de foi et de solidarité humaine. De ce point de vue, la promesse et la prière scoutes constituent une base et un idéal à développer tout au long de l’existence.
C’est ce que rappelait déjà Lord Baden-Powel : « Soyez toujours fidèles à votre Promesse scoute même quand vous aurez cessé d’être un enfant – et que Dieu vous aide à y parvenir ! » Lorsque l’homme s’efforce d’être fidèle à ses promesses, le Seigneur lui-même affermit ses pas.

Aux Scouts et Guides qui composent les trois mouvements, aux jeunes, aux adultes et aux aumôniers qui les accompagnent, aux familles, aux anciens Scouts et Guides, j’accorde de grand cœur, ainsi qu’à vous-même et à tous les Pasteurs de l’Église en France, la Bénédiction apostolique.

 

 

 

Extraits du message lu en français par le Pape JEAN-PAUL II à Castelgandolfo le 13 septembre 1998 pour le 50e anniversaire lors de la Conférence Internationale du Scoutisme Catholique (CICS) fondée par le Père Jacques Sevin  :


« À l’occasion du cinquantième anniversaire de la fondation de la Conférence internationale catholique du scoutisme, je m’associe volontiers à l’action de grâce des hommes et des femmes qui depuis l’origine ont participé au mouvement scout catholique et y ont reçu une formation spirituelle et humaine exigeante qui les aide dans leur existence quotidienne. La rencontre entre la méthode scoute et les intuitions du Père Sevin, s.j., a permis d’élaborer une pédagogie basée sur les valeurs évangéliques, où chaque jeune est conduit à s’épanouir et à développer sa personnalité, en faisant fructifier les talents qu’il porte en lui. La loi scoute, entraînant les jeunes dans la voie des vertus, les invite à la rectitude morale et à l’esprit d’ascèse, et les oriente ainsi vers Dieu et les appelle à servir leurs frères s’attachant à faire le bien, ils deviennent des hommes et des femmes capables de prendre des responsabilités dans l’Église et dans la société. Au sein d’une patrouille, dans les camps et dans d’autres circonstances, les scouts découvrent le Seigneur à travers les merveilles de la création, qu’ils sont appelés à respecter.
(…)
À l’approche de l’an 2000, je souhaite vivement que le mouvement scout continue à se laisser interroger sur sa façon de vivre de manière plus radicale les engagements évangéliques et à donner un témoignage de collaboration harmonieuse et de communion. En ce sens, il sera important de reconnaître toujours d’avantage les sensibilités propres de certaines unités au sein même des fédérations, dans une volonté de dialogue et de compréhension. Il serait aussi particulièrement significatif que l’unité du mouvement scout, parfois brisée dans le passé, se réalise au cours du grand Jubilé, ainsi, aux yeux du monde, serait donné un témoignage de l’amour fraternel et de la réconciliation, qui permettent de reconnaître les disciples du Seigneur (cf. Jn 4,7-9).
Invoquant sur tous les scouts le soutien de l’Esprit Saint et l’intercession de Notre-Dame, j’encourage vivement le mouvement à poursuivre et à intensifier le service qu’il rend à la jeunesse du monde, en lui proposant un idéal et en lui donnant le Christ comme modèle de vie humaine parfaitement accomplie et comme chemin vers le bonheur, car « Il est la Voie, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 6).
À tous les membres de la Conférence internationale catholique du Scoutisme, j’accorde de grand cœur la Bénédiction apostolique. »

Du Vatican, le 13 septembre 1998. Jean-Paul II

 


Le pape Jean-Paul II s’adressant aux Scouts et Guides d’Europe, réunis en EuroJam à Jasna Gora :

 
"… demande avant tout que vous cultiviez une authentique vie de prière, nourrie par les sacrements, spécialement par l’Eucharistie et la Réconciliation. Comme je l’ai souligné dans la récente Encyclique Ecclesia de Eucharistia, "tout engagement vers la sainteté […] doit puiser dans le mystère eucharistique la force nécessaire et s’orienter vers lui comme vers le sommet" (n. 60) "Itinéraire privilégié de croissance spirituelle, l’expérience scoute est un chemin de grande valeur pour permettre l’éducation intégrale de la personne. Elle aide à surmonter la tentation de l’indifférence et de l’égoïsme pour s’ouvrir au prochain et à la société. Elle peut favoriser efficacement l’accueil des exigences de la vocation chrétienne : être " sel de la terre et lumière du monde" (cf. Mt 5, 13-16). Je vous invite à être fidèles à la riche tradition du mouvement scout, engagée dans la formation au dialogue, au sens de la justice, à la loyauté, à la fraternité dans les rapports sociaux (…)"

De Castel Gondolfo, le 30 juillet 2003.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Les Papes s’adressent aux scouts