La fin individuelle du scoutisme : forger une élite catholique

vendredi 20 juillet 2012
par  jabiru

Voir le plan de ce mémoire

 

221 Un but : des âmes ardentes pour le Ciel.

222 La formation religieuse et liturgique.

223 L’intériorisation des principes catholiques.

Il paraît clair, à ce stade de notre étude, que les SdF, tout en restant fidèles à la pédagogie de BP, l’utilisent avant tout pour former les élites capables de reconstruire la France chrétienne. C’est dans cette optique qu’ils se soumettent à la hiérarchie ecclésiastique, par l’intermédiaire de l’AC, au niveau des diocèses, des paroisses, et même, sous une autre forme, dans leur organisation interne. Mais si la direction de l’Association, comme de chaque troupe, par un chef laïc et un aumônier, ne pose pas de problèmes, malgré ses difficultés, et qu’aucun prêtre n’éprouve le besoin d’utiliser son droit de veto, c’est parce que tous les dirigeants, laïcs ou ecclésiastiques, tendent vers le même but. Le but général se résume dans les "Retours en chrétienté" ; le but particulier consiste à former personnellement chaque âme pour en faire, avant tout, une âme sainte. C’est pourquoi le scoutisme ne les intéresse que dans la mesure où il contribue à cette tâche. "Le scout est parfait chrétien ou il n’est rien du tout."


NOTE :

Père Sevin, s.j., Méditations scoutes sur l’Evangile, tome I, Spes, Paris,1923.

 


Agenda

<<

2014

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234